Prendre soin de nos anciens

Ce sont nos voisins, nos parents, des proches ou des connaissances. Ils sont chez eux, en établissement,  seuls bien souvent, et le confinement a eu des conséquences parfois sévères, car leur rythme du quotidien était bouleversé.

Que faire ?

La première des choses auxquelles nous devons penser, c’est de ne pas les oublier. L’isolement fait des ravages dans les Ephad, mais pas seulement. Retrouvez un article qui évoque ce grave problème.

Leur téléphoner ou leur écrire une lettre

Leur famille est loin ou n’a pu leur rendre visite depuis plusieurs semaines, appelons-les ou mieux, nous pouvons écrire une lettre aux personnes dans les Epahd ou autres établissements, cela contribuera certainement à rompre leur isolement  :

Sur le site une lettre un sourire, vous pourrez aussi écrire une lettre qui sera remise dans un établissement.

#PourColombesSolidaires propose aux enfants d’envoyer une lettre qui sera portée dans les établissements de la ville et espère qu’une relation continuera après le confinement.
Il suffit à votre enfant de mentionner son prénom son age et son adresse afin que le destinataire puisse lui répondre.

Des ressources pour l’esprit

Sur le site Doc géronto’jeux, vous trouverez des tas de jeux, articles et autres conseils. Voici en cadeau, un numéro en libre accès (merci aux ASH de nous le permettre).

Des ressources pour le corps

Il faut que nos aînés bougent tous les jours, en marchant un peu dans le jardin ou la cour , mais aussi si c’est possible en faisant des mouvement de gymnastique adaptés. Pour ceux qui peuvent les visionner, ils trouveront tout un programme  de séances de gym. Sinon, un kiné peut leur permettre de se mobiliser une à deux fois par semaine.

Le CSC en contact

Les personnes âgées qui participent à nos activités sont appelées régulièrement au téléphone, de même que celles du foyer Adoma à côté de notre centre.
N’hésitez pas à nous signaler si des anciens ont besoin d’aide ou de contact.
Et surtout, ne les oublions pas !